Épistémologie du capitalisme – La vie des idées

La parution du livre de Robert Boyer, Économie politique des capitalismes, est un événement important pour la réflexion économique. Il résume les avancées de la théorie (ou « école ») de la régulation, qui se déploie depuis maintenant plusieurs décennies. Cette théorie, dont Robert Boyer est un des fondateurs, se veut une synthèse entre l’histoire économique, la pensée marxienne et la pensée keynésienne. Elle propose une approche originale du capitalisme, ne reposant pas sur une seule critique, mais sur une inquiétude : le capitalisme est instable, génère des déséquilibres économiques et sociaux, mais il est pourtant aujourd’hui le système économique dominant sur la planète. Quelles sont les instances de stabilisation, de médiation des conflits ou, en d’autres termes, de régulation des économies de marché ? Comment l’échec de ces mécanismes de stabilisation conduit-il à des crises ? Les différentes formes de déséquilibres économiques actuels (inégalités aux États-Unis, difficulté de rendre compatibles les économies en Europe, suraccumulation du capital en Chine, déstabilisation des pays émergents) montrent la pertinence de cette inquiétude et des recherches régulationnistes.

Lire le compte-rendu : Épistémologie du capitalisme – La Vie des idées

L’avertissement prophétique de Pierre Mendès France – Mediapart

En 1957, lors du débat sur le Traité de Rome, Pierre Mendès France mettait en garde contre un projet inspiré par « un libéralisme du XIXe siècle ». Cette mise en garde oubliée du plus démocrate et du moins nationaliste des hommes politiques marquants du siècle passé résonne dans notre présent où éclate la crise d’une Europe qui a perdu la confiance majoritaire des peuples.

« L’abdication d’une démocratie peut prendre deux formes, conclut Mendès France, soit le recours à une dictature interne par la remise de tous les pouvoirs à un homme providentiel, soit la délégation de ces pouvoirs à une autorité extérieure, laquelle, au nom de la technique, exercera en réalité la puissance politique, car au nom d’une saine économie on en vient aisément à dicter une politique monétaire, budgétaire, sociale, finalement “une politique”, au sens le plus large du mot, nationale et internationale. »

« Dire cela, ajoutait Pierre Mendès France, ce n’est pas être hostile à l’édification de l’Europe, mais c’est ne pas vouloir que l’entreprise se traduise, demain, par une déception terrible pour notre pays, après un grand et bel espoir, par le sentiment qu’il en serait la victime et, tout d’abord, ses éléments déjà les plus défavorisés

À méditer au moment où la Grande-Bretagne a choisit pour le Brexit.

Source : https://www.mediapart.fr/journal/international/240616/l-avertissement-prophetique-de-pierre-mendes-france

Qui est Virginia Raggi, première femme élue maire de Rome ?

A retenir :

«Bien loin de sa garantie de publier “le moindre acte en ligne”, la nouvelle résidente du Capitole de Rome a passé une partie de son parcours sous silence, rapporte Le Monde. Elle a débuté sa carrière dans un cabinet d’avocat appartenant à un des défenseurs de Silvio Berlusconi, et veille à ne pas ébruiter cette expérience. A Rome, elle a fait parti d’une société liée à la régie des transports municipaux qui avait vu nombre de ses membres placés en examen ou limogés. L’amélioration du réseau de transports constituait un des piliers du programme de la candidate. Elle aurait également oublié de déclarer une partie de ses honoraires alors qu’elle défendait la commune de Civitavecchia.»

Source : Qui est Virginia Raggi, première femme élue maire de Rome ?

VIDÉO. Il faut revoir le premier discours de députée de Jo Cox

Assassinée hier, Jo Cox, 41 ans, avait prononcé ce premier discours en juin 2015 à la Chambre des communes.

«Merci, monsieur le Speaker, c’est un grand privilège d’être appelé pour prononcer mon maiden speech, dans ce débat très important, et je félicite ceux qui en ont déjà prononcés de superbes autres aujourd’hui. […]

Batley et Spen est un rassemblement de villes et villages typiquement indépendants, et fiers du Yorkshire. Nos communautés ont été fortements aggrandies par l’immigration que ce soit celle des catholiques irlandais, ou des musulmans du Gujarat en Inde ou du Pakistan, principalement du Cachemire. Alors que nous célébrons notre diversité, ce qui continue encore de me surprendre lorsque je voyage dans cette circonscription est que nous sommes bien plus unis et avons bien plus en commun les uns avec les autres que de choses qui nous divisent.

C’est dans ma circonscription que l’on retrouve les Biscuits Fox et Lion, donc je suis sûre que vous ne verrez pas ça comme un petit plaisir, monsieur le Speaker, si je décris Batley et Spen comme une circonscription avec une cœur industriel enrobé d’un paysage du Yorkshire très riche et agréable –géographiquement, historiquement et culturellement. […]

Je suis né et j’ai grandi dans cette circonscription et je ne pourrais pas en être plus fière. Je suis fière d’avoir grandi dans le Yorkshire, et je suis fière de ce que nous faisons dans le Yorkshire. La Grande-Bretagne devrait en être fière également. J’ai hâte de pouvoir représenter les superbes habitants de Batley et Spen, ici, pendant les cinq prochaines années.»

VIDÉO. Il faut revoir le premier discours de députée de Jo Cox | Slate.fr

Le château de La Tour-de-Peilz fera peau neuve

chateau

La rénovation de l’édifice classé abritant le Musée suisse du jeu a fait l’objet d’un concours d’architecture. Le voile a été levé sur le projet lauréat du concours d’architecture visant à la rénovation du château qui abrite, depuis 1987, le Musée suisse du jeu.

C’est le projet intitulé  «Nick Cave» de l’atelier fribourgeois Aviolat Chaperon Escobar qui a été primé par le jury parmi les 37 projets déposés dans les délais.

chateau

Une image de synthèse de la façade côté lac du château, dont les abords seront passablement réaménagés.

Le reportage de Couleurs locales (TSR) :

Celui de La Télé :

La suite des opérations consistera pour la commune à déposer un crédit d’étude (juin/septembre 2016), puis un crédit de construction/rénovation en 2017 pour des travaux débutant à fin 2017 et prenant fin en 2019. Le projet est devisé à 8 millions de francs.

De son côté, la Fondation du Musée suisse du Jeu devra trouver le financement (3 millions de francs) pour réaliser les nouveaux aménagements intérieurs et la nouvelle exposition permanente.

Syrie : 5 ans de guerre, 5 graphiques

SYRIE – La guerre en Syrie, après avoir provoqué une crise migratoire majeure en Europe, entre mardi 15 mars dans sa sixième année avec la relance des efforts internationaux pour un règlement politique favorisé par une trêve initiée par Américains et Russes. Les armes ont-elles vraiment une chance de se taire? Nul ne peut le dire tant le conflit, qui a fait près de 300.000 morts et 5 millions de déplacés, est complexe et met en jeu une multitude d’acteurs sur le terrain.

La crise débute le 15 mars 2011 lorsque, dans le sillage du Printemps arabe, de petites manifestations sont violemment dispersées à Damas par le régime tenu d’une main de fer depuis 45 ans par Hafez al-Assad puis son fils Bachar. Cette révolte pacifique réclamant des réformes politiques s’est progressivement transformée en une guerre qui s’est complexifiée avec la montée en puissance de groupes jihadistes et l’entrée en jeu d’acteurs extérieurs.

Le HufftingtonPost propose cinq graphiques pour comprendre la  crise.

Pour consulter les 5 graphiques : http://www.huffingtonpost.fr/2016/03/15/guerre-syrie-cinq-ans-international-graphiques_n_9459652.html

David Lloyd : « Le masque de V appartient à tout le monde »

4882578_6_af2b_2016-03-11-2d6b36a-4880-140woc3_86cd758751f995429e987ae72461e86a

Sourire énigmatique, pommettes rebondies, moustache finement taillée et remontante, yeux plissés… Il n’aura fallu que quelques années au masque porté par les Anonymous pour devenir un objet familier des sociétés occidentales. Rappeler l’origine de cet attribut de camouflage n’est pas inutile, exactement dix ans après la sortie du film V pour Vendetta, du réalisateur australien James McTeigue, lui-même adapté de la bande dessinée éponyme créée par les Britanniques Alan Moore (scénario) et David Lloyd (dessin) entre 1982 et 1990 pour le compte de l’éditeur américain DC Comics.

Ce récit d’anticipation politique narre les agissements de V, un terroriste anarchiste animé de vengeance personnelle, dans un univers post-apocalyptique où règne un parti fasciste. Symbole de résistance individuelle face au totalitarisme, le personnage est lui-même inspiré d’une figure célèbre de l’histoire d’Angleterre, Guy Fawkes (1570-1606), qui planifia la « Conspiration des poudres » (1605) visant à restaurer un monarque catholique sur le trône. C’est à David Lloyd que l’on doit l’idée de cet emprunt historique. C’est également lui qui créa le désormais célèbre masque de V. Le dessinateur était présent fin février au salon Magic (Monaco Anime Game International Conference). Extrait.

4882580_6_a4b2_2016-03-11-e35b9ad-4521-12r5ib_bc5360c5ab7e56a31666a2de2cc094fd

Quand V pour Vendetta a été créé, au début des années 1980, le terrorisme n’était pas aussi répandu qu’actuellement. Pourriez-vous raconter cette histoire de la même façon aujourd’hui ?

Il y avait quand même des attentats à cette époque, notamment en Irlande du Nord. Je vous rappelle également que le film a été réalisé après le 11-Septembre, ce qui ne l’a pas empêché de sortir en salles. Je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas écrire la même histoire aujourd’hui. Ce serait même encore plus pertinent de le faire au regard du contexte international. Le sujet du terrorisme doit être débattu plus que jamais. Pourquoi ces gars existent-ils ? Pourquoi y a-t-il eu le 11-Septembre ? Quand le film a été projeté pour la première fois dans un cinéma, à San Diego, la toute première question venant de la salle fut : « Mais pourquoi avoir fait un film sur des terroristes ? » Je me souviens avoir répondu que s’il y avait davantage de films consacrés à ce phénomène, nous le comprendrions sans doute mieux. Mon avis n’a pas changé.

Lire l’interview en entier : http://www.lemonde.fr/bande-dessinee/article/2016/03/14/david-lloyd-le-masque-de-v-appartient-a-tout-le-monde_4882582_4420272.html